Un logo bleu avec les mots profiles dessus.

Qu’est-ce que le Growth Hacking en 2024 ?

Sommaire

Introduction

Apparu en 2010 grâce à Sean Ellis et ses succès avec des startups telles que Dropbox, le Growth Hacking est devenu essentiel pour accroître la présence d’un produit ou d’une entreprise sur le marché. Il s’agit d’un ensemble de méthodes marketing qui privilégient l’expérimentation rapide et économique d’idées novatrices sur divers canaux, tels que les réseaux sociaux et les applications mobiles, dans le but d’optimiser l’acquisition, l’activation, la fidélisation et la monétisation des clients. C’est ce que l’on nomme le modèle AARRR.

Bien plus qu’une simple tactique marketing, le Growth requiert l’intégration de données et de feedbacks utilisateurs pour perfectionner le produit même. Il nécessite une synergie entre développeurs, designers, ingénieurs et marketeurs, unis par l’objectif commun d’une croissance explosive du produit. Le Growth Hacking est un univers transverse qui vient optimiser les tâches à faible valeur ajoutée et il intègre des outils digitaux pour maximiser le ROI et éviter les erreurs humaines.

Ce guide va vous immerger dans les tactiques les plus avant-gardistes de 2024, en tenant compte des défis éthiques et pratiques contemporains, et conclura par des astuces pratiques pour exceller en tant que Growth Hacker dans l’écosystème digital d’aujourd’hui.

Exploration du Growth Hacking en 2024

Cette activité se trouve en plein essor, exploitant des technologies de pointe et s’intégrant aux plateformes digitales innovantes. En 2024, il est crucial pour les Growth Hackers de rester agiles pour saisir de nouvelles opportunités dans ce paysage en constante évolution. Nous mettrons en lumière les tendances clés actuelles du métier.

Une chose qui est essentielle à comprendre pour bien cerner l’activité est que c’est un sujet en constante évolution MAIS il faut s’arrêter sur une stack outils pour ensuite l’agrémenter. Souvent, et d’autant plus avec l’avènement de l’IA, les spécialistes misent sur des nouveaux outils qui promettent de belles choses avec ChatGPT mais ne jamais tout abandonner pour une autre stack. L’ojectif est d’itérer et de faire évoluer sa mallette et ne pas tout changer.

Adaptation aux nouvelles technologies et plateformes

Il est nécessaire de garder une longueur d’avance, s’adaptant aux derniers outils technologiques pour atteindre et fidéliser les utilisateurs. La réalité virtuelle, la réalité augmentée, les chatbots, les assistants vocaux et les objets connectés ouvrent la voie à des expériences utilisateurs plus captivantes, personnalisées et interactives, améliorant engagement et satisfaction. De plus, la présence sur des plateformes en ascension telles que TikTok, Clubhouse et Discord est essentielle pour créer un contenu attrayant et viral, nourrir une relation de proximité avec les communautés et encourager le bouche-à-oreille.

Mais comme je le disais en préambule, il y a des fondamentaux. Par exemple, avant de créer un Tiktok, soyez déjà en place sur Linkedin. Par définition, le growh hacker doit anticiper et être en premier sur les prochaines tendances en termes d’acquisition. Or, si vous avez bien en tête la courbe d’acquisition client, une majorité de vos clients seront sur des canaux “traditionnels” comme Linkedin. C’est un canal que tout spécialiste en growth doit maîtriser et innover.

L’intégration de l’intelligence artificielle dans les stratégies de Growth Hacking

L’intelligence artificielle (IA) s’avère être un atout de taille, automatisant et affinant les tactiques de croissance. L’IA permet la création de publicités ciblées, la segmentation précise du public, des recommandations sur mesure, ainsi que la prédiction de comportements. Elle offre également une aide précieuse dans l’analyse des sentiments des clients et dans la génération de contenu de qualité allant des articles de blog aux podcasts. En somme, l’IA est une source d’inspiration créative, s’appuyant sur des analyses de données pour innover.

Par exemple, nous l’utilisons activement sur MirrorProfiles et MirrorChat. Pour MirrorProfiles, lors de la chauffe de nos comptes Linkedin nous publions des posts Linkedin fournies par ChatGPT. Pour MirrorChat, nous sommes entrain de développer une fonctionnalité pour que l’IA vous pousse une idée de réponses à la suite d’une réponse obtenue par une de vos séquences de prospection.

Notre point de vue sur le Growth Hacking en 2024

Cela fait maintenant plus de 7 ans que nous évoluons dans ce métier et depuis environ 2 ans, il s’est dilué dans plusieurs jobs. C’est à dire que maintenant les commerciaux sont devenus des business developers maîtrisant les outils d’automatisations comme Waalaxy, Lemlist, Hey Reach ou La Growth Machine. Les Marketeurs ont automatiser leur séquence et leur reporting via des CRM plus poussé comme Hubspot ou SalesForce. Ou encore, des nouveaux métiers sont apparus avec les SalesOps qui eux doivent maximiser le ROI et épauler les business developer, ce sont de grands utilisateurs de MirrorProfiles par exemple. Cela leur permet d’éviter que leurs équipes utilisent leur Linkedin personnel et ainsi éviter tous les risques liés à l’automatisation.

En conclusion, le Growth Hacking en 2024 est pour nous de plus en plus normé et laisse moins de place à de vrais hacks. Le Growth hacker se professionnalise et son métier devient de plus en plus basé sur l’analyse de la donnée pour améliorer les performances.

Rôle accru de l’analyse de données avancée

L’étude de données se révèle indispensable pour évaluer la performance des initiatives de Growth et pour tester de nouvelles idées en optimisant les coûts. Nous devons maîtriser la récolte, le traitement et l’interprétation des données issues de diverses sources pour déceler des indicateurs de croissance efficaces et repérer problèmes comme opportunités. Il faut aussi exploiter des techniques d’analyse avancée comme le machine learning, le deep learning, le big data et le data mining afin de révéler des tendances et des corrélations, éclairant ainsi la prise de décisions stratégiques.

Les stratégies de Growth Hacking les plus innovantes en 2024

En 2024, le Growth Hacking continue à évoluer, offrant aux experts du domaine de nouvelles méthodes pour prendre une longueur d’avance sur la concurrence et générer de la valeur pour leurs clients. Découvrons les méthodes qui font sensation cette année.

Automatisation et personnalisation à grande échelle

L’alliance de l’automatisation avec une personnalisation poussée est indispensable pour améliorer significativement l’expérience et la fidélisation des utilisateurs. Les outils innovants permettent désormais de personnaliser massivement les interactions, sans perdre la touche humaine qui fait toute la différence. Prenons l’exemple de solutions comme Plerdy, qui customisent pop-ups, formulaires et notifications en fonction du comportement des utilisateurs, ou Udemy, qui offre des formations en ligne adaptées aux besoins spécifiques de chaque apprenant pour booster l’engagement. Ou encore MirrorProfiles, qui vous permet de louer 1 compte Linkedin dédié pour 1 de vos cibles. Vous spécialisez un compte Linkedin pour uniquement 1 de vos cibles ce qui vous permet de faire grossir d’une part ce compte que sur cette cible mais surtout de faire du contenu dédié à cette cible.

Bref, l’hyperpersonnalisation est la grande tendance de 2024 dans le Growth.

Croissance virale : les nouveaux leviers d’acquisition

L’expansion virale repose sur la capacité d’un produit à être promu par les utilisateurs eux-mêmes. Identifiez les nouveaux canaux d’acquisition pour déclencher cet effet boule de neige. Par exemple, des plateformes comme TikTok, Clubhouse, ou Discord peuvent être des tremplins pour du contenu viral et la création d’une forte communauté. La technique du newsjacking, consistant à utiliser l’actualité pour mettre en lumière votre offre, est également un moyen efficace de capter l’intérêt du public. Par exemple, au moment où j’écris cet article il y a l’émission “Qui veut devenir mon associé ?” qui passe à la télévision française. Beaucoup d’entreprises se mettent donc en scène sur Linkedin pour annoncer leur présence OU annoncer leur non présence. Ce sont généralement des posts extrêmement intéressant car ils se situent entre un contenu chaud et un contenu froid. Ils sont souvent humoristique donc attirent beaucoup de réactions et de commentaires, et en même temps ils parlent directement de leur produit.

De plus, en 2024, il ne serait pas étonnant de voir l’avènement des influenceurs B2B sur Linkedin. Il est de moins en moins rare de voir des posts sponsorisés sur Linkedin par des personnalités. L’influence étant auparavant réservé en très grande partie pour le B2C, en 2024, je suis sûre qu’il y aura un marché B2B sur ce sujet.

Les collaborations cross-domaine comme moteur de croissance

Établir des partenariats avec des acteurs de différents secteurs peut catalyser l’évolution de votre entreprise. Que ce soit avec des influenceurs, des spécialistes ou des organisations partageant des valeurs ou un public similaire, ces alliances peuvent se révéler très bénéfiques. Des plateformes telles que GrowthRocks peuvent également faciliter la recherche et la mise en place de collaborations fructueuses avec d’autres Growth Hackers à travers différents domaines. Mais surtout, la tendance du marché 2024 au niveau des outils de growth est au “All in one”. C’est à dire que les clients finaux ne veulent plus avoir une stack technique d’une vingtaine d’outils, ils préfèrent centraliser la gestion dans des outils qui proposent plusieurs fonctionnalités. Par exemple, MirrorProfiles possède un fort partenariat avec Hey Reach. Ces deux outils permettent aux clients de couvrir l’entièreté et même plus de ce que le growth peut offrir concernant la prospection Linkedin.

Les défis éthiques et pratiques du Growth Hacking à l'ère du consommateur averti

En tant que stratégie de croissance rapide, le Growth Hacking présente des enjeux éthiques et pratiques importants. En 2024, les Growth Hackers doivent naviguer avec prudence pour préserver leur réputation et efficacité, face à des défis de plus en plus complexes.

Protection de la vie privée et régulations en 2024

La collecte et l’exploitation des données personnelles sont au cœur du Growth Hacking. Cette approche soulève d’inévitables questions relatives à la vie privée et au respect des réglementations telles que le RGPD et le CCPA. Il faut veiller à la sécurisation des données, honorer les droits des utilisateurs et agir en conformité avec les lois de protection des données. Il est essentiel de faire preuve de transparence quant à l’usage des données et de solliciter un consentement clair auprès des consommateurs. En cas de fuite de données, une réaction rapide et une communication ouverte avec les parties affectées sont impératives.

Par exemple, les techniques de prospection volumique par email demandées des bases de données colossales pour tourner. Or, pour obtenir ces bases de données, du fait de leur taille, les manières de les obtenir étaient parfois peu éthique. Aujourd’hui, presque l’entièreté des outils d’automatisation prônent la qualité avant la quantité. Néanmoins, si nous enlevons la volumétrie de l’emailing nous enlevons une grande partie de son efficacité.. En moyenne, le taux de réponse à une campagne d’emailing à froid est de 3% alors que sur Linkedin elle est de 25%. Je vous laisse faire des calculs, mais il est plus éthique et rentable de passer par Linkedin. Plus éthique car pour envoyer un message sur Linkedin, il faut d’abord envoyer une demande de connexion, si la personne accepte alors c’est à ce moment là que vous pouvez lui envoyer des messages.

Équilibre entre croissance rapide et développement durable

Si le Growth Hacking cherche à générer un développement accélérée, cette ambition peut parfois être en contradiction avec les principes du développement durable. En effet, il est possible que les stratégies adoptées engendrent des pics d’activités qui ne soient pas durables. Il est facile pour un expert de contacter des dizaines milliers de personnes en 1 semaine mais tenir ce rythme sur l’année est soit extrêmement couteuse soit inefficace. Il est plus intéressant de se constituer des bases de données de qualités afin de contacter des milliers de personnes par semaine. Ce rythme est plus tenable et surtout s’adapte à la capacité de production de l’entreprise. Une entreprise doit apprendre de ses erreurs qu’elle commet avec ses clients précédents, l’objectif est d’être en constante amélioration pour le client final.

Par exemple, chez MirrorProfiles nous avons fait le choix de prendre notre temps avant de réellement accélérer afin de voir tous les trous dans la raquette que nous pouvions avoir.

Conclusion

Le Growth Hacking, c’est l’art de booster le développement d’un produit ou d’une entreprise grâce à des tactiques marketing innovantes. En cette année 2024, avec l’évolution incessante des technologies et des plateformes en ligne, le Growth Hacking ouvre la porte à des possibilités inédites. Toutefois, il s’accompagne également de considérations éthiques et de défis pratiques à ne pas sous-estimer. Pour exceller dans ce domaine, créativité, innovation, agilité, capacités d’analyse, travail d’équipe, transparence et responsabilité sont des qualités indispensables. Concernant Linkedin, le Growth en 2024 devra s’appuyer sur des comptes Linkedin MirrorProfiles pour assurer à la fois la volumétrie, combler la chute de l’emailing, assurer une spécialisation de la prospection et également éthiquement parlant, pour éviter d’utiliser les comptes Linkedin personnels des employés.

FAQ

Quels sont les 3 piliers du Growth Hacking ?

Les trois fondements essentiels comprennent :

  • L’acquisition de nouveaux utilisateurs : cela se fait en sélectionnant et en testant des canaux web précisément adaptés à votre public cible.
  • La rétention des clients : il s’agit de conserver les utilisateurs existants par l’amélioration continue de l’expérience utilisateur, en instaurant la fidélité et en renforçant leur engagement.
  • L’accroissement de la fréquence d’utilisation : on encourage les utilisateurs à réutiliser fréquemment le produit ou service, en leur offrant une valeur supplémentaire et en renforçant leur fidélité.

Comment fonctionne le Growth Hacking ?

C’est un ensemble de stratégies marketing axées sur l’accélération de la croissance d’une entreprise de manière innovante et économique. Cette approche repose sur l’analyse méticuleuse des données, la mise en œuvre d’expérimentations rapides et la capacité à identifier et à exploiter les opportunités de croissance.

Pourquoi devenir Growth hacker ?

Devenir un Growth Hacker offre l’opportunité de développer à la fois vos compétences techniques et créatives. Ce rôle est crucial pour catalyser la croissance rapide d’une entreprise en déployant des stratégies de marketing originales et à potentiel viral. Toutefois, pour impacter significativement la performance d’une organisation, une formation solide et une expérience approfondie sont requises.

Qui a inventé le Growth Hacking ?

C’est Sean Ellis, un entrepreneur et investisseur américain, également fondateur de « growthhackers. », qui a créé ce concept en 2010. Cette méthode vise à dynamiser la croissance d’une entreprise, en particulier une startup, à travers des stratégies marketing novatrices qui s’appuient sur l’analyse de données.

Rent a Linkedin avatar account today

Tristan Bance

Tristan Bance

Inscrivez-vous à
notre newsletter

Partager

Articles recommandés

Louez un profil Linkedin dès aujourd'hui

Le meilleur moyen de tirer parti de Linkedin et sa puissance, c’est de louer un
compte Linkedin. On vous accompagne à le faire en moins de 48h.