smarketing : comment le mettre en place ?

Smarketing : comment le mettre en place ? 

Sommaire

Introduction

Le Smarketing combine les efforts des équipes de marketing et de ventes pour améliorer les performances d’une entreprise. Cette approche vise à réaliser des buts clairs : augmenter les ventes, fidéliser la clientèle et réduire les coûts d’acquisition des clients. Elle se base sur une vision partagée des attentes et comportements des clients, encouragent un dialogue fluide entre les équipes pour offrir une expérience client unifiée et personnalisée, guidant le consommateur depuis la découverte jusqu’à la fidélisation.

Dans ce guide, nous détaillerons la nature du Smarketing, son importance pour votre business et les phases pour l’intégrer efficacement. Vous découvrirez aussi des études de cas réussies et des pratiques recommandées pour tirer le meilleur parti de cette stratégie de prospection.

Qu'est-ce que le Smarketing ?

Définition et objectifs

La stratégie de Smarketing renvoie à l’alignement stratégique et la collaboration efficace entre les équipes marketing et commerciales au sein d’une organisation. Cette approche vise principalement l’amélioration des performances globales, avec pour objectifs l’augmentation des ventes, la maximisation de la fidélisation des clients, et la minimisation des coûts d’acquisition de ces derniers.

Le Smarketing est avant tout une manière de travailler, d’organiser et de structurer son entreprise. En 2024, il est aujourd’hui vitale pour une entreprise de décloisonner les équipes commerciales et les équipes marketing.

Basé sur une connaissance commune des besoins et comportements des clients, ainsi qu’une communication continue entre marketers et commerciaux, le Smarketing a pour but de fournir une expérience client unifiée et sur mesure. Cette expérience accompagne le prospect de la découverte du produit ou du service jusqu’à sa fidélisation, assurant une transition fluide à chaque étape du parcours d’achat.

L’importance de l’alignement entre les équipes de vente et de marketing

L’harmonie entre les équipes de vente et de marketing est cruciale pour la réussite du Smarketing. Cet alignement aide à éviter les frictions et les malentendus, simplifiant les interactions entre deux départements qui peuvent parfois avoir des buts divergents.

Un exemple de Smarketing qui fonctionne bien est la prospection Linkedin :

  1. Les commerciaux transmettent leur besoin et leur ciblage à l’équipe marketing
  2. L’équipe marketing crée les bases de données et les messages de prospection
  3. L’équipe marketing paramétrer les outils d’automatisation Linkedin
  4. Les commerciaux reprennent la main au niveau de MirrorChat

Ce petit exemple de workflow montre à quel point cela peut être rapide et facile à mettre en place.

Un alignement réussi se caractérise par la définition d’objectifs communs, le partage des renseignements et des données pertinentes, ainsi que la coordination des actes et des communications. Grâce à cette collaboration, les deux équipes peuvent ensemble attirer des prospects qualifiés, les convertir en clients, et les fidéliser à long terme.

Cet alignement offre plusieurs bénéfices à l’entreprise, incluant :

  • Une compréhension approfondie du marché et des besoins
  • Une augmentation notable du chiffre d’affaires et du retour sur investissement
  • Une réduction significative du cycle de vente et des coûts d’acquisition clients
  • Une amélioration de la satisfaction et de la loyauté de la clientèle
  • Une capacité à se démarquer des concurrents

L'alignement des objectifs commerciaux et du marketing

Définir des objectifs communs

La clé du succès dans le Smarketing réside dans l’établissement de missions communes entre les équipes marketing et commerciales. Ces objectifs, en harmonie avec la vision et la stratégie globales de l’entreprise, doivent répondre aux besoins et attentes des clients.

Les objectifs partagés peuvent inclure le nombre de prospects à acquérir, le taux de conversion, le volume des ventes ou encore la satisfaction des clients. Ils nécessitent l’adhésion et l’engagement de toutes les équipes concernées pour être efficacement atteints.

La méthode SMART pour des objectifs précis et mesurables

L’efficacité des missions communes repose sur leur précision et leur capacité à être mesurés. La méthode SMART se révèle être un outil efficace pour élaborer des objectifs clairs et réalisables. SMART signifie Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel.

Appliquer la méthode SMART aide à définir des objectifs clairs, engageants et suivis de façon rigoureuse. Voici le détail de chaque critère SMART :

  • Spécifique : L’objectif doit être explicitement défini, répondant aux questions fondamentales : qui, quoi, où, quand, pourquoi et comment.

  • Mesurable : Il doit être possible de quantifier l’objectif ou de savoir de manière concrète quand il est atteint.

  • Atteignable : L’objectif doit être réalisable compte tenu des ressources et compétences disponibles.

  • Réaliste : Il doit être en adéquation avec la stratégie et les objectifs globaux de l’entreprise.

  • Temporel : L’objectif requiert une échéance précise pour sa réalisation.

Un exemple d’objectif SMART en Smarketing pourrait être : « Augmenter de 20 % le nombre de leads qualifiés fournis par l’équipe marketing à l’équipe commerciale d’ici la fin de ce trimestre ».

La mise en œuvre du contrat de niveau de service (SLA)

Le rôle du SLA dans le Smarketing

Le Service Level Agreement (SLA), ou contrat de niveau de service, joue un rôle fondamental dans l’alignement des efforts des équipes marketing et commerciales. Il encadre leurs engagements respectifs, définissant clairement les responsabilités, objectifs, indicateurs de performance, ainsi que les processus de collaboration et de suivi.

Cet accord vise à assurer l’excellence dans la gestion des leads — tant en termes de qualité que de quantité — générés par le marketing et traités par les commerciaux. En outre, le SLA facilite la résolution de conflits en s’appuyant sur des renseignements objectifs et quantifiables.

Comment élaborer un SLA efficace entre les équipes de vente et de marketing

Pour mettre en place un SLA productif, suivez ces phases essentielles :

  • Identifier clairement les besoins, attentes et points de discorde entre les équipes.

  • Fixer des objectifs communs précis et mesurables, en s’appuyant sur la méthode SMART.

  • Déployer des solutions à la fois utile au marketing qu’aux commerciaux. Par exemple, louer des comptes Linkedin MirrorProfiles permet à l’équipe marketing de scraper plus d’informations et de faire des posts Linkedin, mais également permet à l’équipe commerciale de contacter plus de prospects.

  • Établir les critères de qualification des leads, définir le parcours d’achat, et préciser le processus de transmission des leads entre les équipes.

  • Déterminer les engagements et responsabilités de chaque partie, ainsi que les ressources nécessaires à leur mise en œuvre.
  • Rédiger le SLA en détaillant ses composantes principales, incluant la description des services, les objectifs de niveau de proposition, les exceptions, les procédures en cas de problème, et les conséquences en cas de manquement.

  • Obtenir la validation et la signature du SLA par les parties concernées, et le partager avec tous les collaborateurs impliqués.

  • Contrôler régulièrement le respect du SLA, évaluer son efficacité et l’ajuster si besoin, basé sur les retours d’expérience des équipes.

Les outils pour faciliter le Smarketing

CRM et Marketing Automation : les alliés du Smarketing

Pour réussir en Smarketing, s’équiper des bons éléments est crucial. Ces dispositifs doivent non seulement permettre la gestion efficace des interactions avec les prospects et la clientèle mais aussi leur optimisation. Deux dispositifs ressortent particulièrement pour leur rôle majeur et leur synergie : le CRM (Customer Relationship Management) et le Marketing Automation.

Le CRM, un logiciel conçu pour centraliser la data liée aux contacts, opportunités, et ventes, est indispensable pour les équipes commerciales. Il leur permet de suivre et de diriger les relations avec les prospects et les clients, depuis le premier contact jusqu’à la fidélisation. Le CRM soutient le Smarketing en facilitant le partage de données entre équipes, en mesurant les performances, et en boostant la satisfaction client.

De son côté, le Marketing Automation permet de lancer des campagnes marketing personnalisées et automatisées basées sur le comportement et le profil des contacts. Ceci aidera les équipes marketing à attirer des leads qualifiés, à les engager grâce à du contenu pertinent, et à les transférer aux équipes commerciales au moment parfait. Le Marketing Automation rend le Smarketing plus efficace en coordonnant les actes et les échanges entre les équipes, en diminuant le cycle de vente, et en améliorant le taux de conversion.

Pour faciliter encore plus la jonction entre prospect, leads et clients. Le mieux est d’adopter MirrorCRM, le pré-CRM adapté aux dispositifs d’automatisation marketing mais également de prospection sortante.

Autres outils nécessaires à l’alignement des équipes

Outre le CRM et le Marketing Automation, d’autres éléments jouent un rôle dans l’harmonisation des équipes de vente et de marketing, répartis en trois catégories :

  • Les solutions de partage : Essentiels pour les échanges et le feedback entre équipes, le partage de bonnes pratiques, et la résolution de problèmes. Cela inclut la messagerie instantanée, la visioconférence, et la gestion de projet.

  • Les solutions de création de contenu : Cruciaux pour fournir un contenu de qualité, répondant aux attentes des prospects et des clients. Cela englobe la rédaction, le design, et la production vidéo.

  • Les solutions d’analyse : Indispensables pour mesurer et optimiser la performance des campagnes marketing et commerciales selon des objectifs précis. Cela comprend le web analytics, le reporting, et les tests A/B.

En résumé, choisir, utiliser et intégrer correctement les dispositifs adéquats est fondamental pour le succès du Smarketing.

La culture du feedback et de la communication

Instaurer des réunions régulières de suivi

Pour booster l’intégration des efforts en Smarketing, il est crucial d’organiser des réunions de suivi fréquentes entre les équipes marketing et commerciales. Ces rencontres servent à discuter des performances, identifier les éventuels écueils, saisir les occasions, et déterminer les prochaines étapes. Si vous n’êtes pas trop réunion, vous pouvez également mettre en place des dispositifs de feedbacks interne avec TeamMood.

Ces sessions sont également propices à l’échange d’expériences, l’adoption de bonnes pratiques et l’émission de recommandations pour s’améliorer.

La fréquence des réunions de suivi peut varier – hebdomadaires, mensuelles ou trimestrielles – selon les besoins et buts spécifiques des groupes concernés. Elles se doivent d’être brèves, productives, et engageantes pour tous les participants, incluant à la fois les leaders et les membres des équipes, qui doivent venir préparés et munis de data essentielle pour discuter efficacement des performances et progressions.

L’importance des échanges ouverts entre les équipes

Maintenir un contact fluide entre les équipes marketing et commerciales est tout aussi vital. Un échange ouvert implique une information partagée en continu, des consultations réciproques, un soutien mutuel, et un respect partagé. Cela contribue à instaurer une atmosphère de confiance, de coopération, et de transparence.

Pour promouvoir cette ouverture, il est conseillé d’utiliser des outils adaptés tels que messagerie instantanée, visioconférence, ou solutions de partage de fichiers. Il est aussi primordial d’encourager le feedback constructif qui célèbre les succès, identifie les défis, et suggère des axes d’amélioration.

Ce feedback doit être formulé et accueilli avec bienveillance, sincérité, et ouverture.

En conclusion, cultiver une atmosphère où le feedback et l’échange prévalent est essentiel à la réussite du Smarketing. Cela permet de fortifier les relations, l’unité et la synergie entre les équipes marketing et commerciales.

Les indicateurs de performance à suivre pour améliorer sa stratégie Smarketing

Les KPIs communs aux équipes de vente et de marketing

Pour mesurer avec précision l’efficacité de la stratégie Smarketing, il est crucial de suivre des indicateurs de performance clés, ou KPIs (Key Performance Indicators). Ces indicateurs sont essentiels pour évaluer l’atteinte des objectifs communs, comparer les aboutissements réels aux prévisions, et identifier les points forts ainsi que les points d’amélioration des activités marketing et commerciales.

De nombreux KPIs peuvent être pris en compte, cependant, certains sont particulièrement pertinents pour les équipes de vente et de marketing grâce à leur capacité à mesurer la collaboration et l’alignement entre ces deux domaines. Les KPIs communs incluent :

  • Le nombre de leads générés : représente le total de contacts ayant exprimé un intérêt pour l’offre en remplissant un formulaire, téléchargeant un contenu, ou demandant un devis.

  • Le taux de conversion de visiteurs en leads : calcule le pourcentage de visiteurs du site qui se transforment en leads, basé sur le rapport entre le nombre de visites et le nombre de leads obtenus.

  • Le coût par lead : définit le coût moyen pour générer un lead, calculé en divisant le budget marketing total par le nombre de leads produits.

  • Le taux de conversion de leads en clients : mesure le pourcentage de leads qui se convertissent en clients, en tenant compte du total de leads et du volume de ventes concrétisées.

  • Le chiffre d’affaires : correspond au total des ventes sur une période définie, résultant de la multiplication du nombre de clients par le panier moyen.

  • La satisfaction client : évalue à quel point les clients sont satisfaits de l’offre achetée et de leur expérience d’acquisition. Ce facteur peut être mesuré via des enquêtes, des témoignages ou des avis publiés en ligne.

L’ajustement des stratégies en fonction des résultats

Les KPIs servent non seulement à mesurer les performances mais aussi à guider et améliorer les stratégies marketing et commerciales. Ils révèlent les écarts entre les aboutissements et les objectifs fixés, permettant ainsi d’analyser les raisons sous-jacentes. De ce fait, les équipes peuvent ajuster leurs agissements en fonction des performances, renforçant les aspects positifs et corrigeant les moins bons.

Pour affiner les stratégies, il convient de :

  • Collecter et analyser la data des KPIs avec les outils adéquats, tels que les CRM, le Marketing Automation, ou l’analyse web.

  • Confronter les aboutissements aux objectifs fixés et déterminer les écarts via des tableaux de bord, graphiques ou rapports.

  • Identifier les causes des écarts en prenant en compte le contexte, les actions réalisées, et les retours des équipes ainsi que de la clientèle.

  • Proposer et prioriser des oeuvres correctives ou préventives, selon les ressources disponibles et les occasions.

  • Implémenter les oeuvres sélectionnées en mobilisant les équipes concernées et en communicant sur les changements.

  • Évaluer l’efficacité des actes en mesurant de nouveau les KPIs et en analysant les aboutissements avant et après les ajustements.

En somme, choisir et utiliser judicieusement les indicateurs de performance est crucial pour mesurer et optimiser l’efficience du Smarketing.

Les bonnes pratiques pour réussir le Smarketing

La formation des équipes et la sensibilisation au Smarketing

Pour que le Smarketing soit couronné de succès, il ne suffit pas de simplement établir des objectifs et des dispositifs communs entre le marketing et les ventes. Il est crucial de former et de sensibiliser les collaborateurs à l’importance de cette démarche, qui requiert une évolution significative de la culture et de la mentalité d’entreprise.

Former les équipes veut dire leur fournir les connaissances et compétences essentielles pour appliquer le Smarketing efficacement. Cela inclut, par exemple, une formation sur les dispositifs spécifiques, les critères de qualification des prospects, les différentes phases du parcours d’achat, ainsi que les méthodes d’échange et de retour d’information efficaces.

Quant à la sensibilisation, elle vise à faire comprendre aux équipes les avantages du Smarketing, autant pour l’organisme que pour eux individuellement. Ceci peut se traduire par la présentation des succès remportés via le Smarketing, l’implication dans la définition des objectifs, ou encore l’encouragement au partage d’expériences et de meilleures pratiques.

Les erreurs à éviter dans la mise en place du Smarketing

Le Smarketing n’est pas une solution miracle assurant le succès automatique. Il exige une volonté, une discipline, et une capacité d’adaptation constantes.

Certaines erreurs courantes peuvent miner l’efficacité et la durabilité du Smarketing :

  • Ne pas obtenir le soutien de la direction : Pour être efficace, le Smarketing doit être pleinement soutenu par les dirigeants, qui doivent aussi en définir la vision et mobiliser les ressources nécessaires.

  • Des rôles et responsabilités mal définis : Le Smarketing requiert une collaboration étroite, mais claire, entre les équipes marketing et ventes. Chacune doit connaître précisément ses missions pour éviter les confusions ou doublons de tâches.

  • L’absence de mesure et d’analyse des données : Une bonne stratégie de Smarketing s’appuie sur des objectifs mesurables. Il est donc essentiel de recueillir, d’analyser et de partager les données régulièrement pour optimiser les stratégies marketing et commerciales.

  • Manquer de dialogue : Un échange ouvert et continue est vitale entre les équipes marketing et commerciales. Il convient d’utiliser des dispositifs adaptés, de tenir des réunions de suivi régulières et de promouvoir une culture du feedback positif.

  • Refus de s’adapter et d’innover : Le Smarketing doit évoluer avec les attentes, le marché et la concurrence. Il est donc critique de rester à l’écoute, d’expérimenter et d’innover constamment.

Études de cas et exemples de succès en Smarketing

Comment des entreprises ont transformé leurs résultats grâce au Smarketing

Le Smarketing, loin d’être une simple théorie, s’est révélé être une pratique décisive pour le succès de nombreuses entreprises. Pour comprendre son impact, découvrons quelques cas concrets où le Smarketing a été un véritable moteur de croissance :

  • HubSpot : Pionnier du Smarketing, HubSpot a su, depuis sa création en 2006, aligner ses équipes de marketing et de vente grâce à la méthode de l’inbound marketing. L’entreprise a intégré un SLA, des outils de CRM et de marketing automation, ainsi qu’une forte culture du feedback. Cette stratégie lui a permis de connaître une croissance fulgurante, d’élargir sa clientèle à plus de 100 000 clients à travers le monde et de s’imposer comme leader de son secteur.

  • Slack : En adoptant le Smarketing en 2014 avec la création d’une équipe dédiée à la génération de leads, Slack a vu son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens bondir de 500 000 à plus de 10 millions en seulement quatre ans. Cette stratégie a propulsé Slack au rang d’application d’échange et de collaboration incontournable.

  • Shopify : Confronté à une collaboration insuffisante entre ses équipes marketing et commerciales, Shopify a adopté le Smarketing en 2015. La mise en place d’une équipe Smarketing dédiée a permis d’améliorer significativement son taux de conversion de leads en clients, passant de 20 % à 40 %, et de devenir une des plateformes de commerce en ligne les plus prisées.

Leçons tirées de ces succès

Ces études de cas démontrent la capacité du Smarketing à améliorer les performances des entreprises, quelles que soient leur taille ou leur industrie. Voici les enseignements pour réussir son implémentation :

  • L’engagement de la direction est crucial pour donner une vision claire, allouer les ressources nécessaires et montrer l’exemple.

  • Une approche fondée sur l’inbound marketing, visant à attirer, convertir et fidéliser la clientèle par le biais de contenus pertinents, est essentielle.

  • L’établissement d’un SLA clair entre les équipes, stipulant les engagements, les obligations et les KPIs, est fondamental.

  • L’utilisation de dispositifs adaptés pour gérer les interactions avec les prospects et clients, partager et analyser les informations, est indispensable.

  • Un échange et un feedback constants facilitent un environnement de travail collaboratif, transparent et de confiance.

  • Le Smarketing doit rester flexible et innovateur, prêt à s’ajuster aux demandes des clients, aux changements du marché et des concurrents.

Le Smarketing, fusion des efforts de marketing et de vente, vise à optimiser les performances d’une entreprise en focalisant sur l’augmentation des ventes, la fidélisation de la clientèle, et la réduction des coûts d’acquisition. Ce concept repose sur un alignement stratégique des équipes pour une vision partagée des attentes et comportements des clients, ainsi qu’un dialogue fluide, éléments clés pour une expérience client unifiée et personnalisée.

La mise en œuvre du Smarketing passe également par l’établissement d’objectifs communs précis, souvent élaborés selon la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel), et par la rédaction d’un contrat de niveau de service (SLA) qui formalise les engagements de chaque équipe.

Les outils tels que les CRM, les systèmes d’automatisation marketing et MirrorProfiles jouent un rôle majeur dans le Smarketing, en facilitant la gestion des interactions avec les prospects et clients et en optimisant les campagnes de marketing et de vente. La formation continue des équipes et l’instauration d’une culture de feedback et d’échange ouvert sont également essentielles pour assurer le succès de cette stratégie.

En conclusion, le Smarketing est une démarche stratégique qui requiert un engagement sérieux et une adaptation continue pour améliorer les performances globales de l’entreprise, et se positionner avantageusement face aux concurrents.

Picture of Tristan Bance
Tristan Bance

Inscrivez-vous à
notre newsletter

Partager

Louez un profil Linkedin dès aujourd'hui

Le meilleur moyen de tirer parti de Linkedin et sa puissance, c’est de louer un
compte Linkedin. On vous accompagne à le faire en moins de 48h.

Vous souhaitez louer des
comptes Linkedin pour décupler
votre prospection ?